THSF 2018 – c’était magique !!!

THSF pour Toulouse Hacker Space Factory, c’est un évènement annuel à Mix’art Myrys à Toulouse, une structure autogérée, autodéterminée qui a 20 ans et qui a longtemps vécu en squat notamment dans l’ancienne préfecture de Toulouse 🙂 Leur mode de fonctionnement est très hacker et en dit long : “Contribution Libre ET nécessaire”

Dans Mix’art y’a notamment le Tetalab, un méchant hackerspace qui n’a aucune chance de gagner un bullshit bingo d’or, ni de remporter le #digital disruptif intrapreunariat business challenge.

Donc tous les ans pendant 4 jours, au mois de mai, c’est la fête du hacker au sens large à Myrys. Des conférences (doublées en langue des signes), des expostions qui déchirent, des ateliers, des stands toute la journée et des concerts toute la nuit.

Cette année,

je vous encourage à regarder les vidéos sur tvbruit et le programme par vous même, tout récit de ma part ne serait qu’un pâle reflet.

J’y ai aussi tenu un stand pour raconter aux gens c’est quoi l’école des Beaux-Hacks et j’en ai profité pour faire une action : “Maux d’ordres”. Merci à David de Drawall qui a prété et fait fonctionner son drawall. D’ailleurs il recherche des contributeurs pour cette fabuleuse petite machine.

On a fait des t-shirts et sweats de l’école des Beaux-Hacks, de l’openbeelab, des wemake paperclips, des pochoirs des stickers auto-imprimés à la bombe de peinture, des jetons… Je vous mets des photos dès que j’ai le temps et si j’oublie pas.

… on a pu y voir un groupe d’étudiants des Beaux-arts de Montpellier passer les 4 jours à résidence dans ce jus ou se mélangent tant de choses. Ils bricolent un blog WYSINWYG (What you see is not what you get) dont je vous conseille la visite et que je les encourage à développer.

… y’avait aussi le Jack, le ssl, le tmp/lab, et j’en oublie…. bref, c’est la TaZ (Zone d’Autonomie Temporaire) que j’imaginais quand j’étais étudiant aux beaux-arts et où se mélangent des artsistes, des philosophes, des geeks, des nerds, des libristes, des hackers, des squatters… le bonheur.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *